Les premiers soins médicaux

Diagnostic dermatologique

Il est établi dès la première consultation et définit votre stratégie des soins médicaux pour votre chute de cheveux :

  • Une vérification des produits que vous utilisez est nécessaire, tant pour la qualité des shampooings que pour les soins appliqués.
  • Un protocole d’utilisation de produits adaptés sera mis en œuvre pour vos traitements spécifiques (pellicules, eczémas et autres psoriasis).
  • Il est accompagné de recommandations pour ne pas agresser le cuir chevelu (chapeaux, foulards, étirements, extensions, lissages, défrisages, colorations, etc…).

Traitements médical de la chute des cheveux

  • Minoxidil : à 1% ou 5%. C’est le traitement d’attaque des premières chutes de cheveux tant chez l’homme que chez la femme. Un effet fixant et couvrant est obtenu rapidement dès les premiers soins. Il s’agit souvent d’un duvet plus que d’une véritable repousse. Cette lotion est applicable quotidiennement avec les contraintes que cela exige. L’arrêt de l’application entraîne souvent l’arrêt de l’effet. Le Minoxidil peut aussi être utilisé en comprimé, à faible dose notamment, pour les eczémas de contact (pellicule, séborrhée, etc.), associé à de la Spironolactone, un diurétique faiblement dosé.
  • Lotions stimulantes : ce sont souvent des vitamines, du soufre ou des compositions multiples. En entretien, elles aident à conserver une trophicité du cuir chevelu et à relancer l’activité des bulbes pileux. Un traitement par lotion à base de Ketoconazole, dosé à 2% est parfois nécessaire lorsqu’il existe un eczéma séborrhéique ou des troubles trophiques du cuir chevelu. En complément, un shampooing au Zinc et Pyrithione peut-être utilisé.
  • Stémoxydine : une molécule issue de la recherche, proposée en cure de 3 mois sous forme de lotion dosée à 5% qui permet une densification capillaire
  • Vitamines et acides aminés : sous formes de gélules ou de compléments alimentaires ils sont utiles, pris par cycle de trois mois. Ces complexes peuvent être utilisés pour faire face à des chutes de cheveux saisonnières ou liées à une fatigue passagère ou des stress.
  • Finastéride et Dutastéride :: il s’agit de médicaments dosés à 0.5mg ou 2.5mg, initialement utilisés contre l’hypertrophie prostatique. Ils stimulent la repousse des cheveux et les bulbes capillaires qui sont ou vont être en voie de régression. Les effets secondaires sont connus (baisse de libido, troubles de l’érection), mais ils sont rares, réversibles et concernent surtout les personnes âgées. Ces molécules  sont aussi un complément utile après greffe du cheveu, aidant à la reprise d’activité des bulbes pileux implantés.
  • Hair Care® : c’est un complexe de vitamines – Acide hyaluronique en injection sous cutanée ou intradermique qui permet une stimulation du cuir chevelu, grâce à des injections tous les dix jours (5 à 6 séances sont nécessaires).

Alimentation

Les conseils nutritionnels pour améliorer la qualité des cheveux  et lutter contre la chute rejoignent les traitements médicaux.  Les aliments à privilégier apportent un complément naturel en vitamines et micronutriments ciblés : (B6, B5, PP), en fer associé à de la vitamine C et en zinc mais aussi, en acides aminés pour activer la fabrication de kératine.  Avant tout, une alimentation variée vous est recommandée en particulier, les aliments suivants : noix, pamplemousse, myrtille, poisson gras.

Pamplemousse

Les aliments riches en fer : abats, viande rouge, fruits de mer (huitre), poissons gras, légumes secs, œufs.

– Les aliments riches en vitamines B : céréales complètes, levure de bière, poissons gras (saumon, maquereaux, sardine).

– Les aliments riches en acides gras insaturés (noix,  amande, etc.)

– Les fromages à pâte dure.

– Les fruits et les légumes (myrtille, pamplemousse, ortie, etc.)

Maquillage capillaire

Le maquillage capillaire composé de pigments minéraux naturels non toxiques, permet par sa coloration du cuir chevelu de masquer une zone dégarnie en cheveux.

Voir les tarifs